Sup’recherche-UNSA et les syndicat du Sup de l’UNSA : ITRF-BI-O, A&I demandent avec le SGEN, le SNPTES et la FAGE une audience à Frédérique Vidal

image_pdfimage_print

Avec les syndicats réformistes, nous avons adressé une demande d’audience à la ministre de l’ESRI pour faire valoir nos attentes quant à la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). Le constat est aujourd’hui partagé par tous et il est urgent de réagir. Le président de la République s’est engagé à répondre par une loi de programmation qu’il a dit vouloir ambitieuse, la communauté scientifique et les étudiants ont exprimé de façon très claire leurs attentes : augmentation des dotations de base, créations d’emplois pérennes et revalorisation des rémunérations et des carrières pour tous les agents.

Lien vers la lettre