Mise en place du comité de suivi pour la mise en œuvre de l’accord «rémunérations et carrières»

image_pdfimage_print

Sup’Recherche – UNSA a participé, lundi 1er février 2021, avec l’UNSA éducation les deux autres syndicats de l’ESR : A&I-UNSA et UNSA-ITRF-BiO à l’installation du comité de suivi du protocole d’accord “revalorisations et carrières” l’accord signé le 12 octobre dernier à Matignon en présence du Premier Ministre.

Des semaines de négociations et des heures de dialogue ont porté leurs fruits. Voici quelques mesures prévues pour les Chercheurs, Enseignants-Chercheurs et Enseignants :

  • une augmentation de 1250 € à 6 400 € de la prime des Enseignants-Chercheurs, de 990€ à 6 400€ pour les chercheurs d’ici à 2027, une enveloppe de 25,5 M€ pour revaloriser la prime des PRAG-PRCE-PREC.
  • l’accès à la Hors Echelle B des Chargés de Recherche ;
  • 2000 promotions supplémentaires pour les maîtres de conférence en professeurs d’université par une voie réservée et avec un rapport qui passe à 40 %de PU et 60 % de Mcf (30% – 70% aujourd’hui).

Sup’Recherche-UNSA avait demandé qu’au moins un tiers des promotions annoncées soient mises en œuvre dès la première année, nous avons été largement entendus puisque la ministre s’est engagée, aujourd’hui à prévoir 800 promotions de MCf en PR dès 2021 pour une prise de fonction en 2022.

Toutefois, nous regrettons, et nous l’avons fait savoir à la Ministre, la manière dont a été prise la décision de supprimer la qualification de Maitres de Conférences titulaires. Déjà en 2019, elle avait annoncé une concertation sur cette question avec les Organisations Syndicales. Dans un courrier, le 9 décembre dernier elle nous écrivait encore qu’un “travail de réflexion collective est un préalable avant l’édiction de toute mesure de mise en œuvre de cet article [l’article 5 de la LPR].” force est de constater que cet article est déjà partiellement appliqué puisque les MCf candidats à la qualification ont reçu un courrier, début janvier, leur indiquant qu’ils étaient dispensés de la qualification. Il est urgent de lancer cette réflexion et nous attendons que l’ensemble des mesures de revalorisations soient mises en œuvre aussi rapidement que la suppression de la qualification !

L’engagement de Sup’Recherche-UNSA dans un dialogue constructif a payé. Plutôt que de refuser en bloc ce qui est proposé au motif que ce n’est pas assez, nous avons réussi à peser, à faire entendre notre voix et obtenir des avancées pour toutes et tous. 

Lien vers le communiqué de presse commun