LPPR: pour une véritable loi de relance de la recherche

image_pdfimage_print

Les organisations Sgen-CFDT, FAGE, SNPTES, Sup’Recherche-Unsa, A&I – Unsa, ITRF BIO – Unsa, déposent un préavis de grève national pour la journée du 5 mars et appellent l’ensemble des collègues à participer aux initiatives et actions qui seront organisées dans leur établissement.

En effet, nous partageons une même vision sur la manière dont ce sujet est géré. Depuis la publication des rapports commandés par la ministre en vue de la loi de programmation pluriannuelle pour la recherche (LPPR), des concertations ont lieu mais le ministère n’a fourni aucun projet précis aux organisations syndicales, ce qui nous empêche de jouer pleinement notre rôle. Des bribes de textes qui circulent s’ajoutent aux déclarations malheureuses et créent un climat délétère où prospèrent rumeurs fantasques que nous nous refusons de relayer mais nous comprenons les inquiétudes et les nombreuses interrogations se posent concernant les objectifs et le contenu de la future loi.

C’est pour ces raisons que nous appelons l’ensemble des collègues à participer aux initiatives et actions qui seront organisées dans leur établissement le 5 mars dans le cadre de la journée nationale où «l’université et la recherche s’arrêtent ». Notre objectif est qu’une véritable loi de relance de la recherche soit mise en oeuvre.

Appel du 5 mars